Qu'est-ce que l'inflammation et ce que vous devez savoir à ce sujet

Dans cet article, je vous explique ce que sont l'inflammation, ce que l'inflammation signifie pour votre santé, en soulignant les causes courantes de l'inflammation et en partageant des moyens factuels de réduire l'inflammation.

Qu'est-ce que l'inflammation?

Tous les jours, nous rencontrons tous une variété et un degré d’inflammation – qu’il s’agisse de stress, de maladies, de notre environnement, etc. – mais c’est quoi l’inflammation et quel en est l’impact sur la santé? En un mot, l'inflammation est un processus naturel qui aide le corps à guérir tout en se protégeant du mal. C’est essentiellement le processus de recrutement de cellules immunitaires dans les tissus du corps pour leurs actions. (1)

L’inflammation fait partie de la réponse inflammatoire du corps quand il augmente la production de globules blancs et de cellules immunitaires qui agissent ensemble pour lutter contre l’infection. L'inflammation peut apparaître sous la forme à court terme, appelée inflammation aiguë, ainsi que sous forme à long terme, appelée inflammation chronique.

L'inflammation est-elle mauvaise?

L’inflammation n’est techniquement ni «bonne» ni «mauvaise». L'inflammation peut être bénéfique en ce qui concerne l'immunité et la défense cellulaire. Vous voulez que votre corps passe à la vitesse supérieure pour se défendre contre la maladie et lutter efficacement contre les agents pathogènes, c'est-à-dire les bactéries, qui s'emparent de votre corps. Dans la même veine, vous faites l'expérience des deux formes d'inflammation lorsque vous faites de l'exercice. Après une séance d’entraînement, vous présentez une inflammation aiguë accompagnée de douleurs et d’inconfort temporaires, tandis que l’entraînement réduit également l’inflammation chronique telle que les douleurs articulaires, les signes accélérés de vieillissement et des maladies comme le cancer ou l’obésité à long terme. (1) (2)

Les signes typiques d'inflammation aiguë peuvent inclure une rougeur, une douleur, une douleur et un gonflement. Une inflammation chronique, bien que parfois invisible à l'œil nu, peut survenir à la suite d'un stress prolongé (3), de problèmes de santé intestinale et d'obésité, entraînant des problèmes de santé majeurs tels que le diabète, (4) le cancer, (2) et maladie cardiaque. (5)

Quelles sont les causes d'inflammation?

L'inflammation peut être causée par une multitude de facteurs liés au mode de vie et aux comportements quotidiens. Une consommation excessive d'alcool, par exemple, peut créer une inflammation dans le corps. (6) Vous pouvez en savoir plus sur les effets de l'alcool sur l'organisme sur le blog NS. Les autres causes courantes d'inflammation incluent la consommation d'aliments transformés et emballés riches en graisses trans (7), une alimentation riche en glucides raffinés (8) et un mode de vie sédentaire et inactif. (9)

5 façons de réduire l'inflammation aujourd'hui

La bonne nouvelle? Une fois que vous avez identifié les causes courantes de l’inflammation et compris les risques, il est simple de trouver des moyens de réduire l’inflammation chaque jour.

No. 1 – Soyez actif

Déplacer le corps est l’un des piliers de la santé de la Nouvelle-Écosse pour une bonne raison. Le mouvement est bénéfique pour l'esprit, le corps et l'esprit. En ce qui concerne l’inflammation, il est particulièrement important de trouver des façons de bouger votre corps tous les jours. Une étude récente suggère qu'une séance d'exercices modérés de 20 minutes peut stimuler le système immunitaire en produisant une réponse cellulaire anti-inflammatoire. (10) Des recherches supplémentaires ont fait écho à ce sentiment. Une étude sur l'entraînement physique sur des biomarqueurs inflammatoires chez les personnes âgées a suggéré un effet anti-inflammatoire (11), et une autre étude a établi un lien entre le comportement sédentaire et l'influence des marqueurs associés à l'inflammation. (12)

No. 2 – Profitez des aliments entiers

Cette astuce pour réduire l'inflammation est une évidence à NS. En remplissant votre régime d’aliments entiers, vous constaterez que vous n’aurez pas besoin de cet "aliment" transformé, emballé ou raffiné qui n’apporte rien à la santé. Les aliments entiers – les aliments de la terre – travaillent efficacement pour nourrir chaque cellule de votre corps. Pensez aux fruits, aux légumes, aux graisses saines, aux protéines, aux «superaliments», aux aliments fermentés, aux algues, aux épices et aux herbes. Consultez nos recettes pour vous nourrir de centaines de façons.

No. 3 – Limitez votre consommation d'alcool

Comme nous approfondissons dans les détails de ce que boire de l'alcool affecte votre santé, une consommation excessive d'alcool peut causer une multitude de problèmes de santé physique et mentale, et bon nombre d'entre eux trouvent l'inflammation à la base. Même en tant que buveur léger, l’alcool peut perturber votre métabolisme et éventuellement conduire à des excès alimentaires, ainsi qu’aux difficultés d’absorption de vitamines et de minéraux essentiels dans un régime alimentaire sain. Dans le cadre d’un mode de vie équilibré, la consommation d’alcool peut être pratiquée avec modération et peut faire partie d’une activité de célébration lorsqu’elle n’est pas utilisée pour une thérapie.

No. 4 – Évitez les glucides raffinés

Les glucides raffinés présentent des risques car ils font augmenter le taux de sucre dans le sang Des recherches ont suggéré que les régimes excessifs contenant des glucides raffinés et des graisses saturées sont des facteurs de risque de résistance à l'insuline. L'étude a également montré que le calcium, le magnésium, la vitamine D et les acides gras oméga-3 protègent probablement de l'inflammation et de la résistance à l'insuline. (8) Morale de l’histoire: l’inflammation est une autre raison de réduire votre consommation de glucides raffinés et de vous assurer de consommer suffisamment de magnésium dans votre alimentation.

N ° 5 – Gérer le stress

La recherche a montré un lien direct entre le stress et l'inflammation, ce qui rend encore plus important d'apprendre des outils et des stratégies de gestion du stress afin que vous puissiez vous détendre et vous détendre. Pour commencer, il faut comprendre l’impact biologique du stress sur le corps, établir un plan pour le stress quand il se produit, changer un état d’esprit simple et donner quelques conseils simples pour éviter le stress et se détendre complètement. Lisez-en plus ici sur le blog NS et faites de 2018 l'année du froid.

Références

  1. Examiner. Inflammation.
  2. Coussens, L. M. et Werb, Z. (19 décembre 2002). Inflammation et cancer.
  3. Slavich, G.M. & Irwin, M.R. (mai 2014). Du stress à l’inflammation et au trouble dépressif majeur: théorie de la dépression par transduction du signal social.
  4. Wellen, K. E., et Hotamisligil, G. S. (2005, 02 mai). Inflammation, stress et diabète.
  5. Pearson, T. A., Mensah, G. A., Alexander, R. W., Anderson, J. L., Cannon, R. O., Criqui, M.,. . . Vinicor, F. (28 janvier 2003). Marqueurs de l'inflammation et des maladies cardiovasculaires.
  6. Oliveira, A., Rodríguez-Artalejo, F. et Lopes, C. (n.d.). Consommation d'alcool et marqueurs systémiques de l'inflammation: forme de l'association en fonction du sexe et de l'indice de masse corporelle.
  7. Bendsen, N. T., Stender, S., Szecsi, P. B., Pedersen, S. B., S. Basu, Hellgren, L. I.,. . . Astrup, A. (octobre 2011). Effet des graisses trans produites industriellement sur les marqueurs de l'inflammation systémique: résultats d'un essai randomisé chez la femme.
  8. López-Alarcón, M., Perichart-Perera, O., S. Flores-Huerta, P. Inda-Icaza, M., Rodríguez-Cruz, M., Armenta-Álvarez, A.,. .. Mayorga-Ochoa, M. (n.d.). Une consommation excessive de glucides raffinés et de micronutriments rares augmente les médiateurs de l'inflammation et la résistance à l'insuline chez les enfants obèses prépubères et pubertaires, indépendamment de l'obésité.
  9. T. Yates, K. Khunti, E. Wilmot, E. E. Brady, D. Webb, B., Srinivasan. . . Davies, M. J. (janvier 2012). Le temps passé en position d'auto-déclaration et les marqueurs d'inflammation, de résistance à l'insuline et d'adiposité.
  10. Inflammation et exercice: Inhibition de la production de TNF intracellulaire monocytaire par un exercice aigu via une activation β2-adrénergique. (21 décembre 2016).
  11. Woods, J.A., Wilund, K.R., Martin, S.A. et Kistler, B.M. (février 2012). Exercice, inflammation et vieillissement.
  12. Henson, J., Yates, T., Edwardson, C., K., Khunti, K., D. Talbot, D., Gray, L. J.,. . . Davies, M. J. (29 octobre 2013). Temps sédentaire et marqueurs de l'inflammation chronique de bas grade dans une population à haut risque.

Ressources

Vous recherchez plus d'inspiration pour mener une vie saine et équilibrée réduisant l'inflammation? Nous vous avons couvert.

  1. Les bases d'un style de vie entier, nutrition stripped
  2. 10 protéines à base de plantes que vous devriez manger, nutrition dénudée
  3. Comment gérer le stress et le froid comme un pro?
  4. Comment réduire le stress en 10 minutes, la nutrition stripped

Écoutons ça

Avez-vous d'autres questions sur l'inflammation? Vous sentez-vous en mesure de donner la priorité à des habitudes qui réduiront votre risque d'inflammation chronique? Partagez vos pensées et vos questions ci-dessous et aidez les autres membres de la communauté de la Nouvelle-Écosse à en apprendre davantage et à vivre ensemble. Connectez-vous avec NS sur Instagram @NutritionStripped et #NutritionStripped.

Restez à l'écoute plus tard cette semaine lorsque nous partagerons 8 aliments qui ont démontré leur capacité à combattre l'inflammation; la liste comprend certains favoris de la Nouvelle-Écosse, tels que le curcuma et l'avocat!

xx McKel